PneumoPhage : projet de recherche collaboratif pour la mise au point d’un traitement de phagothérapie efficace contre les infections des voies respiratoires

Pneumophage, une étude Pherecydes Pharma

Lancé en juin 2015, le projet de recherche PneumoPhage vise à démontrer l’intérêt de la phagothérapie inhalée pour traiter les infections des voies respiratoires (IVR) aigües à Pseudomonas aeruginosa (PYO).

Ce type d’infection est largement responsable des pneumopathies acquises sous ventilation mécanique (PAVM), une complication fréquente et grave de la ventilation assistée en unités de soins intensifs et en réanimation (en réanimation, environ 90 % des pneumopathies nosocomiales sont des PAVM).

L’objectif de PneumoPhage est donc d’établir la preuve de concept de l’intérêt de la phagothérapie pour ce type de pathologie. À cet effet, plusieurs modèles précliniques sont utilisés. L’objectif à plus long terme (après PneumoPhage) est d’évaluer chez l’homme, dans le cadre d’un essai clinique, les meilleurs bactériophages spécifiquement mis au point contre les IVR.

Porté par la société DTF, PneumoPhage rassemble un Consortium aux expertises complémentaires :

  • DTF – Diffusion Technique Française (Saint-Etienne, www.dtf.fr) –  une PME spécialisée dans le développement de nouveaux dispositifs médicaux adaptés à la nébulisation de médicaments ;
  • Pherecydes Pharma, en charge de la mise au point du cocktail de bactériophages et de son processus d’autorisation d’évaluation chez l’homme par les agences réglementaires pharmaceutiques ;
  • Le CEPR (Centre d’étude des pathologies respiratoires), laboratoire académique mixte (INSERM / Université de Tours) dont la recherche est centrée sur le développement des modèles précliniques et la formulation des aérosols.

PneumoPhage est en grande partie financé par la DGA (Direction Générale de l’Armement) dans le cadre du dispositif RAPID-Dual de soutien à l’innovation des PME.