Notre mission : le développement de la phagothérapie personnalisée pour lutter contre les infections bactériennes

L’augmentation de la résistance est un phénomène naturel

La résistance aux antibiotiques n’est pas nouvelle. Bien que de nombreux antibiotiques aient été développés au fil des années, les bactéries ont réussi à mettre rapidement au point des mécanismes pour leur résister. La menace croissante de résistance aux antibiotiques a été le principal moteur du renouvellement d’intérêt pour le développement de traitements alternatifs dont les bactériophages ("phages").

Principales mutations bactériennes pour résister aux antibiotiques

Facteurs de propagation de l’antibiorésistance des bactéries

On estime que 700 000 personnes meurent tous les ans d'infections résistantes aux antibiotiques. Aux États-Unis, la résistance aux antibiotiques génère plus de 8 millions de jours d’hospitalisation excédentaires par an, pour un surcoût de 20 milliards de dollars 1.

10 millions de morts/an en 2050

Évolution de la résistance de 1980 à 2004

Le phénomène de résistance a augmenté de façon spectaculaire au cours des 15 dernières années. La surexploitation généralisée des antibiotiques et une mauvaise observance sont les principales causes de cette prévalence accrue des infections multi-résistantes. Un rapport publié en 2016 2 estime que ceci pourrait entraîner une explosion de la mortalité qui pourrait causer 10 millions de victimes par an en 2050.

L'utilisation non contrôlée dans le domaine de l'élevage intensif a également grandement contribué à la sélection de souches bactériennes particulièrement virulentes.

Ce phénomène est mondial et les moyens de transport modernes ont facilité la dissémination rapide de ces bactéries résistantes.

Une autre conséquence majeure de la généralisation des résistances aux antibiotiques serait que des procédures médicales (traitements immuno-suppresseurs anti-cancéreux par exemple) et chirurgicales (césarienne, prothèses articulaires, opérations digestives) absolument clés ne pourraient plus être mises en place, entraînant un véritable désastre sanitaire.

La recherche d'antibiotiques semble avoir atteint un palier depuis plusieurs décennies et les facteurs économiques propres aux antibiotiques (Faibles prix, développement clinique difficile, restrictions à l'utilisation des nouvelles molécules pour limiter l'apparition de souches résistantes) remettent les bactériophages au premier rang des solutions à ce problème.

Développement de la phagothérapie personnalisée

Pherecydes Pharma a été créé pour développer des solutions thérapeutiques à base de bactériophages pour le traitement des infections bactériennes. Pherecydes a ainsi mis au point des technologies, dans le respect des normes actuellement en vigueur, pour sélectionner et produire des bactériophages actifs contre les bactéries résistantes et multi-résistantes.

Pherecydes Pharma développe le concept de phagothérapie personnalisée reposant sur l'identification des phages actifs sur chaque souche bactérienne et leur utilisation pour la traiter de façon optimale.

1JM Hughes. 2011. Preserving the lifesaving power of antimicrobial agents. JAMA 305(10):1027-28.
2Jim O'Neill. 2016; Tackling Drug-Resistant Infections Globally.